Logo letter
523075a1674d8
522d122966264
52307a6b393ab

Les matières à privilégier 

 

¤ LIN et CHANVRE : cultures sans engrais, textiles légers, anallergiques, solides et durables ; ils permettent de réutiliser des déchets agricoles  (après utilisation des graines pour faire de l'huile) ; en été, ils préservent la fraîcheur

¤ COTON BIO : plus souple et plus doux que le coton conventionnel, il est nettement moins polluant, sans chlore ni métaux lourds ; préférer le label GOTS (bio & équitable). Alternative : coton recyclé. 

¤ POLAIRE RECYCLÉE : matière artificielle mais fabriquée à partir de bouteilles plastiques recyclées (14 à 25 bouteilles = 1 pull). Légère et très chaude, elle sèche rapidement. (NB : vérifier la garantie pour l'origine recyclée des fibres)

¤ RAMIE : "ortie de Chine", il s'agit d'une fibre végétale très résistante, légère, moins molle et moins froissable que le lin

 

Un label type öko-Tex 100 garantit que les teintures et traitements des textiles sont pas ou peu toxiques : http://www.consoglobe.com/guide/labels/textile

En effet, les fibres naturelles n'empêchent pas l'emploi de teintures chimiques ou autres traitements

 

Les matières à éviter

 

¤ COTON conventionnel : sa culture utilise 25% des insecticides mondiaux (pour 3% des terres cultivées) et beaucoup d'eau. Le blanchiment du coton requiert des azurants optiques et du chlore, sa teinture utilise des métaux lourds.

¤ ACRYLIQUE, NYLON & POLYESTER : à base de pétrole, très énergivores, non biodégradables et polluants au lavage.

¤ FOURRURE : vraie, elle demande l'élevage et l'abattage de nombreux animaux ou encourage le braconnage d'espèces protégées. Fausse, elle demande l'utilisation de plusieurs litres de pétrole par manteau.

¤ CUIR : il contribue à la déforestation (élevage) ; les procédés de tannage et de teinture sont très polluants et toxiques pour ceux qui les manipulent et les riverains des usines  [1]. Certains cuirs proviennent d'animaux sauvages (ex : kangourou pour les baskets Predator d'Adidas). 

 

[1] article de Human Rights Watch du 9 octobre 2012 "Bangladesh : les tanneries nuisent gravement à la santé des ouvriers et empoisonnent des communautés". Presque tout le cuir vient d'Asie (y compris pour des articles "made in Europe" qui sont en fait un assemblage de pièces et matériaux importés), car sa production y coûte 5 à 10 fois moins cher. Des cuirs à tannage végétal moins polluants et produits en Europe existent (ex : la marque de chaussure El Naturalista)

 

Bambou, bois, laine et soie : écologiques ?

 

Bambou, bois et eucalyptus poussent sans engrais ou pesticides, mais leur transformation est très polluante (rayone/viscose de bambou, etc.)[2]. Le Lyocell / Tencel ou Modal sont préférables (solvant peu toxique et moins de rejets nocifs), mais reste le problème de la déforestation. 

LAINE : il faut s'assurer qu'elle vienne d'Europe et soit labellisée bio ou Oeko Tex 100, ou encore recyclée (exemple ici). La laine conventionnelle subit divers traitements chimiques (pesticides, teintures, etc.) et les élevages de moutons Australiens et Chinois sont controversés.

SOIE : engrais chimiques et pesticides pour l'élevage des vers ; teintures chimiques pour la fabrication. Une alternative bio (et ne nécessitant pas d'ébouillanter les vers) existe : soiebio.canalblog.com/

 

[2] www.consoglobe.com/les-vetements-en-bambou-sont-ils-vraiment-ecologiques-cg/2

Textiles et vêtements écologiques

Les textiles ont des empreintes écologiques très inégales, mais le vêtement qui ne pollue pas est bien sûr celui qu'on n'achète pas ! Le marché du vêtement d'occasion est florissant et pourra facilement satisfaire vos pulsions consuméristes : les sites type leboncoin, price-minister, echange.consoglobe, vide-dressing, etc. regorgent de vêtements et chaussures parfois neufs à petits prix.

 

Ne jetez pas à la poubelle vos vêtements et chaussures ! Ils pourront être donnés ou revendus à très bas prix si vous les confiez à des associations type Emmaüs (http://www.lerelais.org/)

 

Évitez le sèche-linge et choisissez des cycles de lavage plus doux, à des températures moins élevées : cela économise l'énergie et abîme moins vos vêtements ! D'autant que les matières synthétiques relâchent de nombreuses fibres microplastiques dans l'eau qui finissent dans l'océan. Pour plus de précisions sur ce problème, consultez l'article sur le lavage des matières synthétiques.

 

Pour aller plus loin

 

Réduisez l'impact de votre Jean : raffa.grandmenage.info/post/2007/04/20/R%C3%A9duire_l_impact_environnemental_de_ses_jeans
Autres liens intéressants :
www.modetic.com/ (vente de vêtements écologiques et équitables)
https://www.emmaus-alternatives.org/points-vente/ (Emmaüs : dons et vente textile)
www.ecocert.com/textiles-ecologiques-recycles (signification du label Ecocert)