Logo letter

Séquestrer le carbone dans le sol 

brf_paillage
agroforesterie_et_couvert_permanent_des_sols
agroforesterie

Agroforesterie en grande culture : association de céréale et de taillis linéaires

agroforesterie et couvert permanent des sols

 

Les leviers d’action pour augmenter ou préserver le stock de carbone : 

 

  • Le non labour réduit de moitié les consommations en gazole, protège la vie biologique des sols et limite l’érosion et la perte de fertilité des sols. Le semis direct sous couvert notamment limite le travail du sol et les fuites du carbone ;
  • Après la culture, il est essentiel de restituer de la matière organique au sol (paillage avec les résidus de culture, fumier, couvert végétal, compost, etc.) ; 
  • L’agroforesterie fait cohabiter arbres et cultures, une technique aux rendements aussi élevés que l’agriculture traditionnelle et aux bénéfices environnementaux importants ;
  • L’agriculture de conservation consiste à maintenir un couvert végétal dans les champs tout au long de l’année pour préserver le stock de matière organique. Il s’agit de développer les cultures intercalaires et intermédiaires ou les prairies temporaires ; 
  • Planter des haies permet de lutter contre l’érosion éolienne ;
  • enfin, lutter contre le lessivage du sol avec les alternatives à l’irrigation (goutte à goutte, arrosage « doux », paillage ou BRF pour réduire les besoins en arrosage, etc.)

NB : il sera beaucoup plus aisé de stocker du carbone avec des arbres / arbustes ou plantes herbacées vivaces qu'avec des cultures de plantes annuelles, d'où l'intérêt de l'agroforesterie, des "forêts fruitières" et des haies. 

 

Améliorer la rétention du carbone et des matières organiques dans les sols est un enjeu majeur : c’est une source de nutrition pour les plantes, cela améliore la fertilité et la structure du sol, limite l’érosion et contribue à la lutte contre le changement climatique. 

Pour stocker le carbone, il est important de restituer la matière organique au sol, de limiter l’érosion et le lessivage du sol (éviter l’irrigation).