Logo letter

 Le label le plus exigeant pour le matériel électronique et informatique.

Avec la brosse à légumes, plus besoin d'éplucher !

Vous préservez les vitamines, gagnez du temps et réduisez le gaspillage.

Tendre vers le "zéro déchet"

Recycle

Vêtements, mobilier et divers

- Cordonniers, couturiers, retoucheurs, etc. peuvent réparer ou prévenir l’usure des vêtements, chaussures et sacs. Et vous soutenez aussi les emplois de proximité !

- Mobilier, Vêtements, Jouets, téléphones... sont recyclés ou réparés par Emmaüs.

- Achetez vos vêtements en friperie ou sur des sites de revente : des particuliers préfèrent les céder à petit prix, même neufs, plutôt que de les jeter

- Réutilisez les emballages durables (ex. boîte à chaussure), vêtements usagés comme chiffons, etc.

 

Au Jardin

- Les déchets verts tels que les feuilles mortes, tontes de pelouse ou tailles broyées peuvent servir en paillage. Mélangez herbes fraîches et sèches et étalez en couche de 5cm au pied des plantes. Le paillage nourrit le sol et protège des herbes indésirables, du dessèchement, de l'érosion et des écarts de températures.

- Compostez les déchets végétaux de cuisine et du jardin : mettre tous les déchets végétaux (sauf aliments cuits et résineux) dans un bac suffisamment aéré et retourner le compost chaque mois. 

- En ville, il existe des composteurs collectifs de quartier ou à faire installer en pied d'immeuble .

 

Au bureau

- Thés et infusions en vrac, bouilloire, tasse, boule à thé et couverts en métal, pas de touillettes, et si possible, on apporte son déjeuner dans une boîte réutilisable. 

- N’imprimez que si nécessaire, en recto-verso, 2 feuilles par page si le format le permet ou en réduisant la taille des caractères. Réutilisez les impressions recto comme brouillon.

- Pensez aux stylos rechargeables, voire aux stylos plumes à pompe (on remplit la cartouche vide à partir d'un encrier). 

621746-200
549c8d5355dc4

 

Des associations recyclent vêtements et linge de maison. 

Vos proches, collègues ou voisins peuvent être intéressés par des meubles, affaires de bébé...

Les grands principes :

 

-     Évitez les suremballages et produits à usage unique (lingettes, rasoirs, vaisselle jetable...)

-     Préférez les grands contenants ou le vrac pour les produits de conservation longue (savon, lessive, sucre, sel, café, biscuits, pâtes, riz, épices, thé…)

-     Privilégiez la qualité à la quantité (produits éco-conçus et durables)

-     Donnez/vendez ou valorisez (compostez, recyclez, etc.). Achetez d'occasion ou reconditionné !

-     Réparez ce qui peut l’être. Vérifiez la garantie réparation, faites appel aux cordonniers, couturiers, retoucheurs, à un Repair Café ; consultez des sites web, vidéos, revues de bricolage...   

-     Pour vos courses, pensez à prendre sac en toile ou cabas, sacs à vrac...

-     Empruntez ou louez ce dont vous n’aurez besoin que ponctuellement (enseignes type « qui loue tout »). Pourquoi acheter ce dont vous ne vous servirez qu'une fois par an ?

-     Entretenez vos affaires pour les faire durer : huiler son vélo, cirer/faire ressemeler ses chaussures, laver ses vêtements à basse température et pas plus souvent que nécessaire, etc. 

Ménage et bricolage

Privilégiez les produits concentrés et très durables, comme la Pierre d’argile ou le savon noir en pot à diluer (cf nettoyants-ecolo).

L’Ecolabel certifie l'impact écologique du produit, mais aussi du transport, de la fabrication et de l’emballage. Ecocert et Nature & Progrès sont très exigeants sur les formules.

Les lingettes/serpillières micro-fibres sont réutilisables de nombreuses fois, lavables en machine, efficaces sur tous types de surfaces et très économiques par rapport au jetable.

Les éponges en matière naturelle durent plus longtemps et sont plus absorbantes que les synthétiques.

Vous trouverez parfois le petit outillage (vis, clous, boulons...) en vrac. Le plupart des outils de bricolage peuvent se louer. 

5R

Grâce à une boule à thé, vous ferez des économies avec un thé vrac pourtant de bien meilleure qualité (feuilles et fleurs entières au lieu de la poudre des sachets individuels).  

 Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Chaque année en novembre, des milliers d'actions pour réduire les déchets. Le site dédié de l'Ademe : http://www.serd.ademe.fr/ 

 

Pour aller plus loin :

www.ewwr.eu/

www.reduisonsnosdechets.fr/particuliers/je-passe-laction

zerodechet.forumactif.org/ 

Béa Johnson, Zéro Déchet, éditions Les Arènes ou zerowastehome.blogspot.fr/

Les magasins sans emballages se multiplient ! Amenez vos sacs à vrac et contenants puis stockez les produits dans des bocaux en verre ou boîtes en fer. On peut prendre la quantité souhaitée et on économise sur le packaging !

 

  • En France, le réseau Day by day http://daybyday-shop.com 
  • A Bordeaux, au 38 Rue Sainte-Colombe, La Recharge (produits régionaux). 
  • A Lyon, l'enseigne 3 Ptits Pois – 124 rue Sébatien Gryphe 69007 www.3ptitspois.fr/
  • En Belgique, Robuust, the Zero Waste Shop – Reynderstraat 2/1, Anvers  www.berobuust.com/
  • Dans les Biocoop et autres magasins bio, il y a toujours un rayon vrac.  

Explorez les Dépôts-vente, friperies, vide-greniers et brocantes...

...ou les nombreux sites web pour donner/vendre/échanger :

  • Consorecup.com : site pour déposer gratuitement et donner ce dont on souhaite se défaire
  • Digitroc.com : site pour échanger livres, CD, DVD, etc. d'occasion
  • Consoloc.com : site de location entre particuliers

Electro-ménager, I-tech, et autres produits électroniques

- Privilégiez les piles rechargeables, et à défaut, alcalines. Déposez les piles, accumulateurs et ampoules (LED et fluocompactes) usagés en magasin, en déchetterie ou à la Marie.

- Utilisez des appareils et technologies reconnues pour leur durabilité (ex : 20 ans de durée de vie pour une ampoule LED de qualité contre 1 an pour une incandescente et 8 ans pour une fluocompacte). 

- Avant de jeter, vérifiez si l'appareil tombé en panne est réparable : Repair Café ou guide de réparation en ligne (www.commentreparer.com/) peuvent aider ! NB : privilégiez les appareils démontables et dont on peut facilement trouver les pièces de rechange.

- Pour le matériel informatique, prenez des modèles reconditionnés ou faciles à faire évoluer quand le besoin s’en fait sentir (extension de mémoire, ajout de processeurs, etc.).

- Des associations récupèrent les produits informatiques et électroniques pour les réparer.

523cbaa2addd9

La salle de bain :

Cotons-tiges, lingettes, cotons à démaquiller, etc. peuvent être remplacés par des produits réutilisables et durables.

Des marques comme les Tendances d'Emma ou Lamazuna proposent des produits pour une salle de bain zéro déchet : lingettes démaquillantes lavables en machine, « oriculis », coupes menstruelles, ou serviettes lavables, lime à ongles en verre, shampoing et dentifrice solides, shampoing sec, brosse à dents à tête amovible, etc.

Les savons, plus économiques mais aussi plus écologiques que les gels douche (moins de transport, moins d'emballage et meilleure biodégradabilité) ! Privilégiez le savon d’Alep traditionnel, le savon de Marseille à l’huile d’olive (sodium olivate en 1er ingrédient), ou les labels Cosmebio et Nature&Progrès.

Les brosses à dents sont non recyclables et non biodégradables. Pour en trouver des plus écologiques (et pas forcément plus chères) : echosverts.com/2014/09/15/9-brosses-a-dents-ecolo-passees-au-crible/

Il existe aussi des couches lavables modernes et pratiques : couches-lavables 

Notre production de déchets a doublé en 40 ans, à 590 kg de déchets directs par an et par personne[1]. À cela s'ajoutent les déchets « invisibles », générés lors de la phase de production.

Seul 22% des déchets sont recyclés ou compostés, le reste étant à parts égales brûlé ou enfoui[2]. 

En consommant mieux, on peut :

> En amont, préserver les ressources utilisées pour la fabrication des objets ;

> En aval, réduire la quantité et la nocivité de nos déchets pour limiter la pollution des eaux et des sols, les gaz à effet de serre, les coûts de collecte, de traitement, de stockage, etc.

> pour les déchets non évités, bien les trier permet de les valoriser (voir ici).


[1] ADEME, 2013, http://www.reduisonsnosdechets.fr/particuliers/je-minforme

[2] Réseau Action Climat-France/ADEME, Des gaz à effet de serre dans mon assiette, 2014

La cuisine

-    Privilégiez le vrac (distributeurs de lentilles, riz, pâtes, etc. en magasin bio) ou les contenants « familiaux » (ex : grands pots de yaourt), dans la limite du raisonnable pour les produits périssables. Le prix au kg sera aussi inférieur.

-    Utilisez des sachets à vrac réutilisables (en coton ou autre) et un tote bag (on en trouve d'occasion). Les sachets kraft du rayon vrac peuvent être utilisés plusieurs fois (et compostés mais non recyclés). 

-    Achetez fromages, viande, etc. à la coupe ou au détail plutôt que les barquettes en polystyrène entourées de film plastique (ni recyclables, ni biodégradables).

-    Pensez aux emballages consignés/réutilisés auprès des producteurs locaux, dans les AMAP par exemple (bouteilles en verre, boîtes d’œuf, etc.)

-    Buvez de l’eau du robinet ! Beaucoup moins onéreuse et très contrôlée, elle réduit efficacement vos déchets.

-    Les emballages de pain de mie et autres peuvent être réutilisés comme poubelle de table

-    Réduisez le gaspillage alimentaire : vert de poireaux, fanes de carottes et de radis, etc. se mangent, tout comme la peau de bien des fruits et légumes (bio) ; on peut dépasser la date de péremption des produits secs, conserves, etc. et congeler les produits très sensibles (viande, poisson, blanc d'oeuf) pour les conserver environ 1 mois, de préférence dans un contenant hermétique (nb : faire décongeler au frigo et non à température ambiante ; le jaune d'oeuf cru ne se congèle pas)

-    Compostez vos déchets organiques. En ville, on peut opter pour le lombricompostage, le composteur collectif en pied d'immeuble ou tenter de trouver une association qui composte ces déchets.