Logo letter
5388da5862c78
5231b0e893cd0

Comment et Que Recycler ?

N&P, un label très exigeant

5231ca5127d6c
Capture_d’écran_2018-04-07_à_00.26.35

 

La fabrication d'un téléphone portable, c'est 75kg de matière première et de nombreux déchets toxiques ; fabriquer une pile jetable requiert 50 fois l’énergie qu’elle va générer pendant sa durée de vie. Cette « énergie grise » doit nous pousser à toujours privilégier le durable au jetable. Réparer/Recycler/Éviter tout gaspillage prend alors tout son sens.

La filière du recyclage est créatrice d'emplois et permet de réduire nos importations de biens et matières premières . Elle participe au développement durable et valorise les déchets au lieu de les brûler ou de les mettre en décharge, avec le coût environnemental et économique que cela suppose (perte d'espace, dégradation des sols, pollution, etc.).  


 

Les économies avec 1 885 000 T de verre recyclé (2006) :

 

1 244 000 T de sable

188 500 T de calcaire

 

2 205 450 m3 d’eau,

soit la consommation de 40 100 personnes en 1 an

 

2 752 100 MWh d’énergie,

soit la consommation de 267 194 personnes en 1 an

coupe menstruelle réutilisable

Verre : bouteilles, flacons, bocaux, etc. se recyclent à l'infini ! Les couvercles en métal vont dans la benne papier/métal. Attention, certains types de verre ne se recyclent pas et posent problème s'ils se retrouvent dans le chaîne de tri. 

Ne pas mettre : faïence, verre borosilicate (pyrex), terre cuite, miroirs, ampoules, vaisselle, vitres, vitrocéramique. Les ampoules fluocompactes, néons et LED sont recyclés si rapportés au magasin, en mairie ou en décharge. 

 

Plastique : Trier tous les flacons et bouteilles (lait, gel douche, produits ménagers...).

Ne pas mettre : polystyrène, pots de yaourt, sacs plastiques, gobelets jetables, sachets alimentaires, etc. Certaines communes recyclent désormais les pots de yaourt et barquettes en plastique transparent : se renseigner en mairie ou sur le site internet de votre commune. NB : le plastique transparent a de meilleures possibilités de recyclage que le plastique opaque ou coloré

 

Papier/Carton : tout, y compris papier kraft et enveloppes à fenêtre. Exceptions : papier souillé (ex : boîte à pizza, mouchoir) ou traité chimiquement (papier cadeau, photo, fax, papier peint, papier calque). Les machines de tri savent ôter agrafes et spirales, mais pas le film plastique des magazines et pubs, à retirer avant de trier. 

 

Métaux : tous se recyclent (y compris aérosols, mousses à raser, papier alu, etc.). Exceptions : outils de jardinage et ustensiles de cuisine qu'il faut donner ou porter à la décheterie.

 

Vêtements : ils se recyclent, même usés (mais pas sales !) : en faire don à Emmaüs ou se renseigner auprès des mairies et grandes surfaces sur les bornes et conteneurs à vêtements usagés

 

Bois : non recyclable. Utiliser comme bois de chauffage ou jeter normalement.

 

Appareils électriques, électroménagers & autres : des associations les recyclent (ex : http://www.eco-systemes.fr/) ; certains sites mettent également en relation des personnes souhaitant se débarrasser de multiples objets et d'autres souhaitant les récupérer : http://www.co-recyclage.com/ 

 

pour plus d'informations : http://www.consoglobe.com/pg-recyclage

Durée de vie de quelques déchets (dans des conditions optimales de dégradation)

 

Déchets se dégradant en 2 à 15 ans :

  • Mégot de cigarette : 2 ans (5 ans pour les filtres) et nombreux polluants
  • Huile de vidange ; Chewing-gum : 5 à 10 ans
  • Planche en bois (peinte) : 13 à 15 ans

Déchets se dégradant en 50 à 500 ans :

  • Canette / Boîte de conserve : de 50 à 150 ans
  • Polystyrène : 100 ans (tue de nombreux animaux marins)
  • Pneu en caoutchouc ; Briquet plastique : 100 ans
  • Canette en acier : 100 à 500 ans
  • Pile : 200 ans (=>rapporter piles et ampoules flucompactes en magasin ou déchèterie)
  • Couche jetable, lingette : 450 ans (=>www.apinapi.fr/content/10-qu-est-ce-qu-une-couche-lavable)
  • serviette ou tampon hygiénique : 450 ans (=>www.easycup.fr/index.php)
  • Sac en plastique : 450 ans

Déchets les plus résistants :

  • Filet de pêche : 600 ans
  • Polystyrène expansé : 1000 ans
  • Bouteille en plastique : 100 à 1000 ans (astuce : une gourde à l'extérieur et de l'eau du robinet dans une bouteille en verre au frigo à la maison)
  • Carte bancaire ; Forfait de ski : 1000 ans
  • Verre : 4000 à 5000 ans

Seuls le PET et le HDPE (PE haute densité) se recyclent partout (triangle + chiffre 1 ou 2 - voir sour l'emballage)

Logos du recyclage

 

Le point vert avec la flèche circulaire ne signifie pas que l'emballage est recyclé ou recyclable, mais seulement que l'entreprise a versé sa cotisation obligatoire pour le recyclage. Le triangle composé de 3 flèches indique que le produit est techniquement recyclable (à voir selon votre commune). Seuls une poubelle sur fond jaune avec la mention "à recycler" et le bonhomme "Triman" (avec des flèches) garantissent que le produit est recyclable partout.

=> https://www.jedeviensecolo.fr/comprendre-logos-recyclage/ 

 

 

Réduire sa production de déchets

 

Bien des déchets ne se recyclent pas et polluent nos sols ou nos océans : sacs et sachets plastiques, pots de yaourt, serviettes et tampons hygiéniques, cotons-tiges, couches, etc. Avec les bons gestes, on peut facilement les réduire : réutiliser le même sac pour faire les courses, acheter des contenants "familiaux" ou du vrac au lieu des sachets et pots individuels, bannir les produits jetables (lingettes, vaisselle jetable, etc.). Il existe des couches, cotons démaquillants et serviettes hygiéniques lavables, des coupes menstruelles, des oriculis en bambou à substituer aux cotons-tiges, des sachets à vrac pour faire ses courses, etc. Il s'agit aussi de donner une seconde vie aux objets en réutilisant/donnant/réparant. 

 

Pensez aussi aux produits d'entretien, de beauté, etc. dont la formule est biodégradable : certifiés Cosmébio, Nature & Progrès, NF environnement, Ecocert ou au minimum Ecolabel (ou produits type vinaigre, savon noir 100% naturel, etc). Évitez les produits avec un symbole de danger type "nocif", "toxique pour les organismes aquatiques", etc. En l'absence de label, le produit doit mentionner explicitement que sa formule complète a une biodégradabilité supérieure à 90% sous 28 jours, selon les tests OCDE 301 à 303 (NB : l'Ecolabel n'impose qu'une biodégradabilité supérieure à 60%).

NB : Méfiez-vous des slogans "100% biodégradable" qui ne mentionnent pas le type de test effectué (vérifiez alors la formule du produit). Vérifiez aussi que la biodégradabilité ne concerne pas seulement les tensioactifs mais l'ensemble de la formule. 

 

Autres astuces : http://www.casuffitlegachis.fr/particuliers/je-passe-laction 

Capture_d’écran_2018-05-13_à_18.43.16

logos emballages recyclables