Logo letter

Le lombricompostage

Composter ses déchets végétaux en appartement 

Le lombricompostage (ou vermicompostage) permet aux personnes vivant en appartement de valoriser leurs déchets de cuisine en un engrais liquide organique et un compost très riches en nutriments, tout au long de l'année. S'il est bien mené, il ne génère aucune mauvaise odeur et n'attire pas les mouches. Il permet en outre une décomposition 3 à 4 fois plus rapide que dans un compost classique.

Vous pourrez alors réduire drastiquement vos déchets non recyclables, mais aussi gratuitement amender la terre de vos plantes en pots, donner un précieux engrais à vos voisins et collègues, ou encore conduire des projets de végétalisation à moindre coût (pensez au permis de végétaliser). 

 

Bon à savoir

De nombreuses municipalités proposent de vous remettre gratuitement un lombricomposteur, généralement avec une formation en sus, gratuite également. Jeter donc un oeil sur le site de votre mairie ! 

Bon à savoir : plus le lombricompost est de grande dimension, plus c'est simple de maintenir un bon équilibre, mais si vous avez peu de déchets, ne prévoyez pas trop grand non plus.

L'ALIMENTATION DES VERS EN DETAIL

 

- les interdits : chair de l’oignon, ail, avocat, épice, sel, produits animaux (viande, poisson, beurre, crème, etc.), coques de noisettes & co, terre et plantes extérieures, pain ; ajout d'eau (le lombricompost est déjà assez humide)

très limité : pomme de terre ; agrumes et poireaux (rincer et laisser sécher avant, en petits morceaux),  échalote ; ongles, vinaigre, huile, miettes de pain

autorisé : fruits et légumes, pépins, cheveux (petits morceaux), fleurs fanées, marc, thé, noix de lavage ; riz et céréales cuites sans assaisonnement en quantité limitée

 

MISE EN ROUTE ET RÉCOLTE 

 

- à réception des vers, attendre 48h avant d'ajouter de la nourriture. Commencer sur les côtés avec une petite poignée  de légumes (50%) + carton (50%) en petits morceaux. Augmenter très progressivement les quantités

mélanger 1x / semaine le contenu des bacs pour aérer

récolter 1x /s le lombrithé et penser à fermer le robinet. Mettre en bouteille (opaque) pour éviter la ponte des mouches et ne pas conserver le lombrithé trop longtemps pour éviter une méthanisation.

récolte terreau : ôter le bac du dessous ; si on ne veut pas récolter de vers, le poser au-dessus et ouvrir en attendant que les vers migrent vers le bas (ils fuient la lumière). Rassembler la matière des étages du dessous au centre après récolte pour garder une surface de contact entre étages et permettre aux vers de migrer d’un bac à l’autre (ils ont peur du vide).

- un cycle = 4 mois. Une fois un bac bien installé (2 mois), on peut s’absenter jusqu’à 6 semaine. Laisser alors le robinet un peu ouvert pour éviter tout débordement. 

 

REGLES DE BASE D'UN LOMBRICOMPOST RÉUSSI

 

- Les vers sont végétaliens ; ils aiment les aliments crus et frais (surtout pas fermentés)

Variez les apports (pas de grandes quantités d’un seul aliment)

- Découpez les déchets en morceaux pour faciliter leur dégradation

- Ajoutez régulièrement de la coquille d'oeuf broyée ou de la chaux dolomitique pour maintenir un PH pas trop acide

- Toujours enfouir les aliments sucrés (fruits…) pour ne pas attirer les mouches

- Voile d’humidité (facultatif - protection supplémentaire contre les mouches) : recouvrir d’un textile végétal (coton, chanvre, lin…) la matière sur l’étage du dessus. On peut utiliser chaussettes, T-shirt, drap troué… 

- les apports de matière carbonée doivent représenter 30% du poids, soit 50% du volume, à ajouter à chaque apport en morceaux et par-dessus les fruits et légumes

  • idéalement : carton ondulé et non imprimé, rouleau de papier toilette ou d'essuie tout
  • Boîte à œufs (sans l’autocollant) ; Carton de pizza (pas trop gras)
  • Serviette en papier, mouchoirs (même usagé)
  • en petite quantité : emballages cartons imprimés (de préférence avec des encres végétales pour éviter les métaux lourds), tous papiers sauf papier glacé (ne laisse pas assez passer l'air).