Logo letter
523deba230c13
523e00971ef63
523cbaa2addd9

I-Alimentation

 

Premier conseil : cuisiner soi-même à partir de produits bruts et/ou lire l’étiquette  (mentions « huile/graisse de palme/palmiste » ou « huile végétale »).

 

L'huile de palme est largement utilisée dans les aliments pour élevages.

Il faut 10 à 15 kg de nourriture (dont huile de palme et soja sud-américain, 1ère cause de déforestation en Amazonie) pour obtenir 1 kg de viande bovine, 8kg pour 1 kg de beurre ou de fromage, etc. 

NB : les labels Demeter, bio cohérence et Nature & Progrès (en boutique bio) certifient que min. 50% de l’alimentation des animaux est produite sur place, et selon les règles de l’agriculture biologique. Le label bio en garantit 20%, et les aliments achetés doivent être bio. Le label rouge ou l'AOC n'offrent aucune garantie. Pour fournir les élevages en soja, la France repose à 98% sur l’importation[1] ; rares sont les éleveurs qui n’ont pas recours au soja importé… idem pour le poisson d'élevage.

On trouve des alternatives végétales : laits végétaux (soja français, riz italien, épeautre, avoine, noisette, etc.), légumineuses et céréales complètes, steaks végétaux (jetez un oeil aux ingrédients pour ces derniers)...

La plupart des margarines contiennent de l’huile de palme, mais la remplacer par du beurre n'est pas une solution : son rendement à l'hectare est bien plus faible, et l'huile de palme et le soja brésilien font partie de l'alimentation des vaches. Mieux vaut privilégier les huiles végétales.

Les biscuits, gâteaux et pâtisseries, les fritures et sauces (même au restaurant), les pâtes à tartiner, céréales et barres de céréales, pâtes brisées ou feuilletées du commerce, les chocolats fourrés, plats préparés et gâteaux apéritifs sont les produits qui contiennent le plus d’huile de palme, mais on en trouve jusque dans des sachets de raisins secs ! 

Certaines grandes marques de surgelés communiquent sur le retrait de l’huile de palme de leurs produits, mais ils peuvent encore contenir des additifs à base de dérivés de palme (et l'empreinte carbone des produits surgelés est jusqu'à 6 fois plus élevée que celle des produits frais).

Lisez bien l’arrière du paquet (ce qui permet aussi de vérifier les additifs...) et privilégiez les produits non transformés. 


[1] Aurélie Billon, ENESAD ; Emmanuelle Neyroumande, Cyrille Deshayes, WWF-France, « Vers plus d’indépendance en soja d’importation pour l’alimentation animale en Europe – cas de la France », Janvier 2009

Le site Naturalia.fr propose une recherche par mots-clés pour trouver facilement leurs produits alimentaires sans huile de palme :

http://naturalia.fr/boutique/recherche-mots-cle-liste.asp?id=26

La marque Soy, en boutique bio, commercialise des steaks végétaux de soja bio produit en France, sans palme ni OGM. 

Le Moulin du Pivert (en boutique bio) produit des biscuits, biscottes, etc. bio, sans palme (avec ou sans beurre et oeufs).

Savon noir, La droguerie écologique

523e104fd1f21

III-produits cosmétiques et d’hygiène

 

99% de ces produits contiennent de la palme et/ou des huiles pétrochimiques (paraffine, etc.). Comme une même marque peut fabriquer des produits sans palme ou avec, voici une liste de produits sans palme ni pétrochimie. Ces produits sont bio ou au minimum naturels, sans tests sur les animaux ni graisses animales.  

Important : faire durer ses produits et ne pas gaspiller épargne des ressources et fait réaliser des économies ! 

Comme les temps sont durs, les produits aux prix les plus accessibles sont indiqués en bleu

523dcfcb8b50e

Savons : savon d’Alep (en boutique bio, sinon vérifiez la compo : « Oleau europeaea, Laurus nobilis, Aqua, Sodium hydroxyde ») ; savonnettes Solibio (huiles locales bio) ; savons saponifiés à froid Aroma-zone ; savonneries labellisées Nature & Progrès : Savonnerie Normande, savonnerie Saponaire et en Douce heure, savonnerie du Regagnas, etc. 

Savon liquide : savon liquie Anae ; savon liquide neutre Centifolia ; savon liquide pour mains Sonett ; savon d’Alep ou de Marseille liquide Aroma-Zone, savon d’Alep Douce Nature (NB : certains pseudo savons d’Alep liquide en contiennent) 

Gels douches : gels douches Solibio et Weleda ;  gels douches sans sulfate et sans palme de Natessance ; ces produits en contiennent peut-être un peu (glycérine) : base lavante Aroma-zone ; savon liquide Sonett ; gels douche Emma Noël ; "gels douches de Provence" de Florame.

NB : avec un savon, on gâche beaucoup moins, on utilise moins d'emballage, moins de transport, etc. et en plus, on fait des économies car le savon dure plus longtemps.

Shampoing : shampoing solide Lamazuna ou En Douce Heure ; Shampoings Sapon’hair de Cosmigea ; Savon d’Alep liquide Douce Nature (pour cheveux gras et pellicules grasses) ; shampoings Argital.

Aucun autre n’est garanti sans palme, mais certains en contiennent peu : shampoings Douce Nature, Cosmo naturel, Centifolia, Logona, ou encore Khadi ; Sapon’hair de Cosmigea

Dents : gel dentaire Logodent de Logona ; dentifrices Lavera (toute la gamme) ; (peu : Weleda ou dentifrice reminéralisant à l’argile verte dentargile de Cattier)

Déodorant : pierre d’Alun (« potassium alum » en pharmacie, ou Douce Nature, Cattier, etc.) ; Weleda ; Bioformule spray ; Lavera déo spray coconut dream/lavender secret/etc. ; (le spray Douce nature n'en contient pas ou peu)

Démaquillant : lotion démaquillante Flore de Saintonge ; liniment Solibio (huile de tournesol bio et eau de chaux du Périgord) ; lait démaquillant Bio-Arômes ; Mulodon ; Fantômette Les Douces Angevines ; gel nettoyant et démaquillant 78% Pur Aloé (-de 5% s'il en contient) ; (les lotions micellaires peuvent en contenir : "glycérine", etc.). Alternative : démaquillage à l'eau avec les lingettes démaquillantes réutilisables Lamazuna ou démaquillage à l'huile.

Baume à lèvres : Marilou bio (toute la gamme) ; Zao ; Logona au calendula ; Weleda evron ; (présence possible en faible quantité : Cattier soin des lèvres olive ; Lavera basis ; Benecos ; Natural repair ; éventuellement lavera classique).

Étrangement, les baumes bio parmi les plus chers comme Melvita, Mosqueta's ou Gamarde en contiennent beaucoup !

Maquillage : pas évident… Couleur caramel, UNE natural beauty et Zao sont de bonnes marques et contiennent généralement pas ou peu de palme selon les produits ; vous pouvez tenter de faire vous-mêmes les produits les plus simples (fard à paupière, baume à lèvres, etc.). .

Crème : baumes fondants Aromazone (pour crème de nuit & corps) ; baume hydratant bio à l’avocat/à l’amande douce En douce heure ; baume revitalisant au Germe de blé/Crème au Calendula Flore de Saintonge ; fluides Douces Angevines

Onguent bio aux 12 senteurs Flore de Saintonge (contre la douleur)

 

Autre solution : les cosmétiques faits-maisons ecologie-du-quotidien.puzl.com/cosmetiques-faits-maison

523e2b009e0f7

La liste n'est pas exhaustive. Pour essayer de décripter vous-même les formules INCI des produits, vous trouverez sur cette page une liste des composants qui contiennent généralement de l'huile de palme : 

http://www.freewebs.com/animalorangutan/palmoilindisguise.htm

Par ailleurs, le blog d’Adrien Gontier "vivre sans huile de palme" donne de nombreuses pistes et informations très utiles :

http://vivresanshuiledepalme.blogspot.fr/

La France a consommé 110.000 tonnes d’huile de palme pour la production de biodiesel en 2015, ce qui représente 400 km2 de plantations de palmiers à huile. Deux millions de tonnes d’huile de palme terminent chaque année dans les réservoirs des véhicules de l’Union européenne. Ce biocarburant est notamment destiné aux véhicules diesels et aux avions. 

II-Produits ménagers

 

Quasi tous des produits d’entretien et cosmétiques en contiennent, sous des noms barbares et indéchiffrables pour le néophyte (cf le blog « vivre sans huile de palme »). Quelques conseils :

Pour faire le ménage, la lessive et la vaisselle sans palme, lire l'article produits ménagers home-made . Vous pouvez aussi trouver les produits des marques Solibio, Sanybio et Sonett en boutique bio ou sur internet (ils utilisent des huiles bio locales, sauf la lessive concentrée, le savon au fiel et savon de ménage de Sonett, à base de palme).

Les savons de Marseille sans palme : le Monde Savon, Marius Fabre « à l’olive » (le blanc contient de la palme), ou le savon paillettes Solibio, à base d'huiles bio et locales, à 9€ les 2 kg (disponible sur leur site), qui permet de facilement faire sa lessive et divers produits d’entretien.

Autres produits recommandés : les savons noir en pot de 1 kg de Marius Fabre ou de la droguerie écologique, très économiques, sont faits avec une base 100% olive et réduisent l'emballage et le transport grâce à leur conditionnement ; celui de Solibio, liquide, est produit dans le limousin à partir d’huiles bio locales, sans additifs non plus ; Etamine du Lys en produit un à l'olive et au lin bio + coprah (le lin convient à l’entretien du bois). 

Faut-il boycotter l'huile de palme ? Que lui substituer ?

On a beaucoup commenté les effets sanitaires de l’huile de palme et ses 45% de graisse saturée[1] ; la ville de New York en a même interdit l’utilisation dans les restaurants, espérant lutter contre les troubles cardiovasculaires.

On sait aussi l’impact de l’exploitation du palmier à huile sur la déforestation[2], la disparition progressive de centaines d’espèces comme le tigre de Sumatra ou les orangs-outans, qui perdent peu à peu leur habitat naturel et sont massacrés par des cultivateurs excédés lorsqu’ils partent en quête de nourriture[3], ou encore les violations des droits de l’homme liées à cette industrie (spoliation et meurtre de paysans et de populations indigènes qui refusent de céder leurs terres)[4].

L’huile de palme "durable", avec la certification « RSPO » (Roundtable for sustainable palm oil) délivrée par les industriels du secteur, est dénoncée par de nombreuses ONG[5]. Pas non plus d'eldorado éthique et écoresponsable en Amérique du Sud : principaux fournisseurs d’huile de palme « durable » de la France, la multinationale Dinant déforeste et assassine de petits paysans[6], tandis que la firme Daabon expulse des paysans de leurs terres pour planter des palmiers à huile en Colombie[7].

En bio, les pesticides, l’hydrogénation et le raffinage chimique des huiles sont certes interdits [8], mais le problème de la déforestation et des violations des droits de l’homme reste entier.

Très polyvalente, l'huile de palme est notamment utilisée pour l’alimentation humaine et animale, pour les cosmétiques et produits d’entretien (savons, produits vaisselle, crèmes, etc.) et de plus en plus pour les carburants (diesel, kérosène des avions) [9]

 

 

Mais comment faire pour se passer d'huile de palme sans lui substituer des solutions potentiellement tout aussi néfastes ?

 

La déforestation est aussi un problème global de surconsommation et de mauvaise utilisation des terres. Il ne concerne pas que l'huile de palme. Des solutions plus générales contre la déforestation ici : empreinte-deforestation