Logo letter
5337278410828

Faire des économies d'énergie

3) Se chauffer (50% de l'énergie !)

 

-  Avant de changer de chaudière, l'isolation est primordiale. Dans une maison, 30% des déperditions de chaleur se font par le toit : la priorité avec les murs ! Des fenêtres en double vitrage améliorent l'isolation thermique et phonique. Une rénovation globale est toujours plus efficiente qu'une rénovation par à-coups et permet d'obtenir un maximum d'aides financières. 

-  Aérez d'un coup au lieu de laisser entre-ouvert, mais chaque jour pour chasser l'humidité (l’énergie est perdue en chauffant l’eau contenue dans l’air). 

-   Des réflecteurs derrière les radiateurs renverront la chaleur vers la pièce et non vers le mur (mince couche d'isolant avec surface en aluminium).

-   Faites réviser la chaudière et purgez vos radiateurs tous les ans.

-  Habillez-vous chaudement (polaire, pull, thermolactyl) ; préparez-vous un thermos de boisson chaude, bougez régulièrement, chassez les courants d'air.  

-   Baissez d’1°C la température du chauffage (7% d'économie) ; éteignez convecteurs et panneaux rayonnants dès 2h d’absence et la nuit ; baissez le chauffage au gaz dès 4 h d'absence et la nuit, coupez-le dès 24h d'absence (s’il fait très froid : mode « hors gel »). 

-   Si possible, adaptez la température aux pièces (plus chaude là où vous travaillez ; plus froide dans la chambre) et programmez le chauffage en fonction de l'occupation

Dégagez les radiateurs, fermez volets et rideaux (épais) quand le soleil se couche et ouvrez-les quand le soleil donne, fermez trappes d'aération des cheminées et portes des pièces non chauffées

- Un chauffage écolo ? La géothermie, écologique, ne convient qu'à certains terrains ; le solaire (thermique à privilégier au photovoltaïque pour le chauffage) nécessite une bonne exposition et un chauffage d'appoint si le système ne stocke pas l'énergie ; les poêles et chaudières à granulés label flamme verte 7 étoiles sont efficaces et écologiques si vous êtes proche d’une scierie et pouvez stocker. 

-    La chaudière à condensation gaz microaccumulée est bien plus efficace qu'une chaudière gaz classique ou fioul. Il existe des offres de biogaz, autrement le gaz "naturel" classique a un bilan carbone bien plus élevé que l'électricité produite en France, Suisse et Belgique. Une pompe à chaleur mixte air/eau avec un label NF PAC est une alternative ou un complément écologique aux chaudières gaz.

 

  • Réduire sa consommation d’eau chaude (17% de la consommation totale des foyers !)

-   Réglez votre chauffe-eau sur 50° à 55° C (évite les brûlures, économise l'énergie et limite le tartre). Coupez le chauffe-eau si vous partez plus de 4 jours (sauf si le chauffe-eau est équipé d'une diode en titane : le baisser au minimum). 

-   privilégiez une chaudière mixte à un chauffe-eau séparé, sauf si vous allumez rarement le chauffage. Le solaire thermique est idéal pour chauffer l'eau quand on est bien exposé au soleil.

-  économiseurs d'eau et éco-mousseurs font réaliser d'importantes économies d'eau et d'énergie pour une somme modique

-   Prenez des douches et installez un economiseur de douche. Lavez vos mains à l'eau froide si possible.

-  Baissez la température de lavage du lave-linge et du lave-vaisselle.

-  Calfeutrez le chauffe-eau et les tuyaux d'eau chaude des espaces non chauffés pour limiter les déperditions de chaleur

-   Pour la vaisselle, éliminez bien les excédents d'huile et de graisse, remplissez le bac d’eau chaude, coupez l’eau, immergez la vaisselle et frottez avec un peu de produit (un lavage efficace ne requiert pas beaucoup de mousse). Rincez à l’eau froide pour « casser la mousse » et écourter la durée du rinçage. 

econome

FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE

Relevez le défi et réduisez vos factures d'énergie :

http://www.familles-a-energie-positive.fr/  

energivore

Pourquoi utiliser l'électricité en heures creuses ?

L'électricité est difficile à stocker. Pendant les pics de consommation (8h-13h30 et 18h15-20h30), des centrales à charbon sont appelées en renfort pour produire l’électricité. Faites votre lessive la nuit (entre minuit et 6h30) ou le dimanche  ! 

  • Le réfrigérateur-congélateur

C'est le principal poste de consommation après le chauffage et l'eau chaude. Un réfrigérateur-congélateur A+++ consomme deux fois moins qu'une classe A ! Sans partie congélateur, on peut passer sous la barre des 80 kWh/an !

Nettoyez la poussière dans le moteur 1x par an pour allonger sa durée de vie.

Vérifiez l’isolation de la porte : si vous parvenez à passer une pièce de monnaie entre le cadre de la porte du frigo et le joint en plastique, le joint de la porte doit être changé.

Ne placez pas d’aliments encore chauds dans le réfrigérateur. 

Dégivrez le congélateur tous les 3 mois et comblez les vides avec des bouteilles d'eau. Au contraire, ne surchargez pas le réfrigérateur (cela évite aussi de laisser des aliments traîner et se périmer).

Maintenez les portes bien fermées, ne les ouvrez que si nécessaire

Retirez les suremballages (cartons des yaourts, etc.) : ils font barrière au froid et le frigo consomme plus pour refroidir !

 

  • Le lave-linge

Une bonne capacité d’essorage est essentielle pour épargner votre sèche-linge, très énergivore.

Lavez à 30°C pour les couleurs et 40°C pour le blanc (consomme 3x moins qu’un lavage à 90C°, préserve les tissus et limite le tartre). Les balles de lavage et battoirs améliorent la qualité du lavage, permettent des économies de lessive et de se passer d’adoucissant. 

Utilisez la fonction « capacité variable automatique » si elle existe (seule la quantité d’eau nécessaire est utilisée –jusqu’à 40% d’énergie).

N’utilisez le prélavage que si le linge est vraiment très sale.                  

Attendez que la machine soit pleine pour la lancer. A défaut, enclenchez la fonction « éco » ou « demi-charge ».

2 cl de vinaigre peuvent remplacer l’adoucissant et détartrer la machine (ne pas utiliser en présence d'élasthane ou d'élastiques).

Évitez le sèche-linge au maximum ; choisissez la vitesse d’essorage la plus élevée (1200 trs/min ou +) ; des battoirs à linge peuvent réduire le temps de séchage.

Principaux postes de dépense d'énergie à la maison : chauffage (50%), électroménager et cuisson (25%), eau chaude, puis éclairage et audiovisuel. Comment réduire efficacement ces consommations d'énergie ?  

2)      Des appareils électroménagers économes et bien utilisés

 

Outre les économies d’énergie réalisées, un appareil basse consommation (noté A+++) est plus silencieux et a une longévité accrue. L'étiquette énergie indique la consommation en kWh pour une comparaison plus précise.

Privilégiez les produits réputés pour leur longévité, afin d'optimiser leur cycle de vie et de faire des économies à long terme. Une garantie réparation est toujours conseillée. Le site guidetopten.fr  répertorie les produits les plus économes en énergie. Pensez aussi à programmer le démarrage de vos appareils aux heures où la demande en énergie est la plus faible : entre 0h30 et 6h30 (jusqu'à 9h le week-end) et de 15h à 17h.

  • Le lave-vaisselle

La notice indique parfois le cycle le plus économique (cycle Eco ou cycle « rapide » par exemple). Mettez un peu de vinaigre à la place du liquide de rinçage : aussi efficace, non nocif et anticalcaire.

 

  • La cuisson

Un micro-onde consomme 10 fois moins qu'un four pour les petites quantités. 

La plaque à induction est la moins énergivore.

La cuisson vapeur, saine, permet aussi de combiner 2 cuissons sur un même feu (pâtes, etc. dans l'eau et légumes au-dessus).

Décongelez vos plats à l'avance au frigo avant de les réchauffer

Couvrir vos casseroles économise jusqu’à 30% d’énergie, réduit l'humidité dans la pièce et les aliments attachent moins. Faites bouillir l’eau à la bouilloire électrique (à défaut, couvrez). 

Eteignez four et plaques 5 minutes avant la fin de la cuisson : la chaleur résiduelle suffit à poursuivre la cuisson. Evitez d'ouvrir le four pendant la cuisson

Utilisez les feux adaptés à la taille des casseroles

Réduisez vos feux : une grosse ébullition n'accélère pas la cuisson, l'eau ne montant pas au-delà de 100°C.

 

  • Veilles et chargeurs

Débranchez les appareils avec veilles et vos chargeurs : ils consomment même quand la charge est pleine et l'appareil éteint (jusqu’à 10% de la consommation d’électricité) ! Une multiprise avec un interrupteur coupera simultanément la veille de la chaîne hi-fi, de la télé, du lecteur DVD, la box internet, etc. 

1)      Pourquoi s’éclairer aux LED ?

 

Il n'y a aujourd’hui pas mieux que les LED en termes d’économie d’énergie, de sécurité sanitaire et de longévité : 

  • Pour le même rendu lumineux, l'économie d'énergie peut excéder 90% par rapport à une ampoule incandescente !
  • Contrairement aux ampoules fluo-compactes (basse consommation mais à éviter), elles ne contiennent pas de mercure, très peu de terres rares, et n’émettent aucun rayonnement électromagnétique
  • Allumage instantanné. On peut les éteindre et les rallumer sur des temps courts sans problème
  • Durée de vie de 15000 à 40000 h selon le modèle, soit jusqu'à 20 ans pour 5h d’utilisation quotidienne ! Recyclables (à déposer en magasin, déchetterie ou mairie), les LED ont le cycle de vie le plus performant (économie sur l'énergie, le transport et les déchets puisqu’on les change bien moins souvent). 
  • Protection en plastique incassable (pas de risque de bris)
  • Pas de risque de brûlure pour les enfants car elles chauffent peu

NB : LED, fluocompactes et néons doivent être rapportés en magasin, déchetterie ou mairie pour être recyclés

Choisir son ampoule / décrypter l'emballage

Privilégiez les ampoules garanties 5 ans

Optez pour un angle à 360°, sauf pour un spot éclairant un endroit précis. 

Un blanc trop froid (>6000k) peut abîmer les yeux. La « température de couleur » idéale : environ 3000k pour un salon ou une chambre, 4000k pour une cuisine ou salle de bain.  

En extérieur, pour protéger la faune, max. 2700 k et un éclairage dirigé uniquement vers le sol (plus d'info).

Capture_d’écran_2019-01-10_à_23.58.22