Logo letter

Changer de banque

Écrivez à votre banque pour lui demander de rendre des comptes sur ses investissements et l’inviter à changer ses pratiques !

Pour aller plus loin :

En savoir plus :

http://www.financeresponsable.org 

http://www.consoglobe.com/cop21-changer-de-banque-cg#8plUbuUjQQOdEFJs.99

http://www.consoglobe.com/cop21-changer-de-banque-cg

https://www.causette.fr/odeur-de-largent/

Comment changer de banque peut-il avoir un impact sur l’environnement ? La question paraît presque saugrenue. Et pourtant, l’argent déposé sur votre compte est utilisé pour réaliser des investissements, qui, sans que l’on vous ait demandé votre assentiment, financent projets pétroliers, mines ou centrales à charbon dans l’opacité la plus totale.

 

L’ONG les Amis de la Terre a enquêté sur les investissements effectués par les banques et établi un classement, des banques les plus éthiques aux banques les plus sales…

Sans surprise, le Crédit coopératif et la Nef tirent leur épingle du jeu (précisons que la Nef n’est pas totalement une banque et qu’il vous faudra quand même ouvrir un compte courant, dans une banque). En troisième position, loin derrière, arrive la Banque Postale. Les autres groupes bancaires obtiennent des scores très faibles sur tous les plans (environnement, transparence, paradis fiscaux, etc.).

 

La plupart des banques donnent très peu d’informations sur leurs investissements et activités, alors qu’elles communiquent à grands bruits sur leurs rares actions en faveur du développement durable. Pourtant, le financement des banques françaises au secteur du charbon a augmenté de 218% entre 2005 et 2013 !  BNP Paribas, le Crédit Agricole et la Société Générale figurent même parmi les 25 premières banques internationales à financer cette énergie fossile.

A l’opposé, toutes les activités du Crédit Coopératif sont régies selon les principes de l’économie sociale et solidaire. Elles sont détaillées de manière transparente sur son site internet : paradis fiscaux exclus, aucun investissement dans les secteurs sensibles ou controversés (énergies fossiles, armement, nucléaire, etc.), ni dans des produits spéculant sur les matières premières, notamment alimentaires.

Avec le « Compte Agir », vous pouvez aussi choisir concrètement les domaines d’activités qui sont financés par le Crédit Coopératif avec l’argent que vous déposez sur votre compte : agir pour la planète, pour une société plus juste ou pour entreprendre autrement.