Logo letter

Impact environnemental de notre alimentation

source : Foodwatch, rapport sur l'effet de serre dans l'agriculture bio et conventionnelle

Capture_d’écran_2018-09-27_à_22.16.39

Calculer l'empreinte écologique de son alimentation 

(37% de l'empreinte d'un Français !)

NB : le calculateur laisse de côté emballages, surgelés, boissons en bouteille & canettes dont il faut tenir compte.

   

Lire les articles

Les légumineuses (lentilles, haricots, pois, fèves, etc.), excellentes sources de protéines, fer, zinc et fibres, sont aussi très écologiques : leur culture nécessite peu d'eau et de surface, et aucun engrais, car elles peuvent fixer l'azote atmosphérique dans le sol dont elles améliorent la structure. Couplées à une culture de céréale, elles servent aussi d'engrais vert. Elles remplacent les protéines animales riches en graisses saturées et très consommatrices de ressources. 

527abc3a3bc67

Si chaque être humain mangeait comme un Français, la totalité des ressources de notre planète devrait être consacrée à nourrir l'humanité. L'agriculture est la première source d'émission de gaz à effet de serre, de déforestation et de pollution de l'eau et des sols.

Produire un kilo de nourriture peut en effet nécessiter plusieurs litres de pétrole et des milliers de litres d'eau, avec des disparités très importantes selon le type d'aliment, sa provenance et son mode de production (agriculture conventionnelle/bio, protéines animales/végétales, produit industriel ou surgelé/fait-maison, eau en bouteille/du robinet, etc.).

Au-delà des questions environnementales, le contenu de nos assiettes joue aussi un rôle dans l'accaparement des terres arables des pays du sud. 

Une alimentation plus durable est heureusement possible !

legumes

Pour aller plus loin...

- Le Monde diplomatique, Agnès Stienne, Quand l'industrie de la viande dévore la planète, 21 juin 2012 

- Documentaire de Jutta Pinzler (Arte, 2012), "L'adieu au steak" 

56a1fc25dcd00