Logo letter
Masque lavables : à privilégier, même en entreprise
Il y a 14 days
5edf9eff0c645_epalivefour816597-4851698

 

L'association Zero Waste France a publié le 9 septembre un article dénonçant les dérives observées dans certaines entreprises et administrations, et rappellant que les autorités sanitaires recommandent le masque réutilisable et l’assouplissement de ses conditions d’utilisations.

 

 

Certaines entreprises interdisent en effet à leurs salariés de porter un masque réutilisable. Pourtant, l’impact environnemental de la généralisation des masques jetables est massif, non seulement par la pollution induite par l’abandon de ces masques en plastique dans la nature et la production importante de déchets non recyclables, mais aussi, en amont, l’augmentation massive de leur production (multipliée par plus de 200 entre 2019 et 2020 selon les estimations de l’ONU) qui représente une surconsommation de ressources non renouvelables, avec les émissions de gaz à effet de serre associées.

 

A l’échelle française, une consommation de 2 masques jetables par personnes et par jour représenterait environ 400 tonnes de déchets plastiques produits quotidiennement.

Pourtant, plusieurs autorités sanitaires et gouvernementales ont demandé que le masque lavable réutilisable soit privilégié, et que son adoption puisse être facilitée en entreprise par des conditions d’utilisation et de lavage assouplies.

 

Haut Conseil de la Santé publique

Le Haut Conseil de la Santé publique incite au choix préférentiel des masques grand public réutilisables pour éviter un risque écologique par la présence de masques à usage unique jetés par incivilité. Il recommande de favoriser le port de masque grand public en tissu réutilisable (selon les préconisations de l’Afnor), en facilitant le choix et l’accès des masques pouvant être réutilisés jusqu’à 50 fois, ayant des performances de respirabilité et de filtration constantes et validées, et en simplifiant les conditions d’entretien. Une information pédagogique simple à travers des messages positifs et actualisés devrait être programmée à la rentrée dans chaque ERP, dès la reprise des salariés ou élèves et étudiants. Il s’agit de sensibiliser individuellement chaque personne et permettre l’appropriation et l’adoption d’un comportement citoyen.” (Avis du 25 août 2020)

 

Ministère du Travail

Le nouveau protocole du Ministère du Travail s’appliquant aux entreprises indique que « [l]es masques grand public, de préférence réutilisables, couvrant à la fois le nez, la bouche et le menton, répondent aux spécifications de la norme AFNOR S76-001 ou, pour les masques importés, aux spécifications d’organismes de normalisation similaires”. (page 6 du protocole national publié le 31 août)

 

Académie nationale de médecine

L’Académie nationale de médecine a publié le 8 septembre un communiqué, regrettant que l’utilisation du masque lavable réutilisable, une “mesure de bon sens”, ait été “complexifiée par l’accumulation de normes injustifiées et de précautions excessives”. 

Elle recommande un assouplissement de ses conditions d’utilisation et de lavage :

  •  Ils peuvent être lavés à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de corps, la température de 60°C n’étant pas plus justifiée pour le lavage des masques que pour le lavage des mains ;
  •  Ils doivent être changés lorsqu’ils deviennent humides et ne jamais être portés plus d’une journée ;
  • Ils sont réutilisables après chaque cycle de lavage – séchage tant que leurs qualités (maillage du tissu et intégrité des brides) ne sont pas altérées.

 

 

En savoir plus sur la démarche Zéro Waste : https://www.zerowastefrance.org/demarche-zero-waste/ 

Astuces zéro déchets : https://ecologie-du-quotidien.puzl.com/reduction-dechets 

Publié le:
En lire plus
14/09/2020
L'utilisation de ciment durable pourrait faire radicalement baisser les émissions de CO2. La production de ciment, représente environ 8% des émissions mondiales de CO₂.
23/07/2020
Selon une étude, la pollution au plastique pourrait être réduite de 80 % par an grâce à une vaste stratégie de baisse de la consommation, de substitution et de recyclage.