Logo letter
Les rejets de plastique pourraient tripler d'ici 2040
Il y a about 1 year

 

Dans une étude publiée dans la revue Science, des experts ont calculé que la pollution au plastique pourrait être réduite de 80 % par an grâce à une stratégie ambitieuse qui combinerait mesures pour faire baisse de la consommation, substitution par d’autres matériaux comme le papier, réutilisation et amélioration de la collecte et du recyclage. Autrement, les rejets de plastique dans l’environnement pourraient quasi tripler d’ici à 2040. 

 

Ainsi, casser la vague de pollution plastique qui s’apprête à nous submerger serait encore possible, selon cette étude qui modélise l’impact de nos efforts sur les rejets de plastique. Pour Jean-François Ghiglione, directeur de recherche CNRS à l’observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), les résultats rapportés dans cette étude – à laquelle il n’a pas pris part – sont « un grand message d’espoir ». « La pollution au plastique est aujourd’hui une pollution majeure, que l’on considère comme le marqueur de l’anthropocène », déplore-t-il. Or, « cette étude est la première qui montre que réduire de 80 % la pollution au plastique est possible, simplement avec nos connaissances actuelles, se réjouit-il. 

 

Ce travail, publié de pair avec un rapport destiné au grand public et aux décideurs et intitulé « Breaking the Plastic Wave », a été réalisé par un panel de dix-sept experts internationaux possédant des compétences variées dans le domaine des plastiques et des microplastiques, qui se sont réunis à intervalles réguliers en 2018 et 2019. Son financement a été assuré par l’organisation non gouvernementale américaine The Pew Charitable Trusts.

 

Parmi les principales mesures :

- éliminer les usages "évitables" du plastique et étendre les systèmes de réutilisation et de vrac /recharge

- remplacer certains emballages par du papier ou des matériaux biodégradables

- si l'utilisation ne peut être évitée, concevoir des packagings et autres produits plastiques recyclables facilement 

- améliorer la collecte et le recyclage, notamment en aidant les pays à faible revenu

- accroître les capacités de recyclage mécanique globales

- réduire les exports de déchets plastiques ; les Etats doivent être responsables de leurs déchets

- améliorer les centres de gestion des déchets

 

 

Lire aussi : Tendre vers le "zéro déchet" 

 

 

Sources : 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/07/23/en-l-absence-de-mesures-ambitieuses-les-rejets-de-plastique-dans-l-environnement-pourraient-tripler-d-ici-a-2040_6047109_3244.html 

https://www.pewtrusts.org/en/research-and-analysis/articles/2020/07/23/breaking-the-plastic-wave-top-findings?utm_campaign=conservation_pop_oceans_______&utm_source=general_nohandle&utm_medium=referral&utm_content=article_general____linkcard_&utm_term=__winnie_ 

 

Publié le:
En lire plus
10/12/2020
Une étude parue le 18 novembre dans Nature met en cause la combustion du bois dans la pollution de l’air extérieur et souligne ses dangers pour la santé humaine. quelles solutions?
21/10/2020
Selon le rapport sur l’état de la nature de l’UE, plus de la moitié des oiseaux sauvages sont en mauvais état de conservation, et l’agriculture est la principale cause de ce déclin